La photographe Jacqueline Roberts utilise une technique qui date de 1851



Faire un saut dans le passé : c’est qu’offre la photographe espagnole, Jacqueline Roberts, à travers ses clichés d’une finesse inouïe. Pour réaliser ces portraits, l’artiste s’est réapproprié une technique photographique inventée en 1851 en Angleterre, le collodion humide.

BY MARTEAUX COUTURIER Twitter : @margauxcou 
Sur le site : golem13

Douglas B

Instagram