Faces of Memory de RSF



Depuis mars 2011, 39 journalistes ont été tués en Syrie dans le cadre de leurs fonctions, dont 13 étrangers. 129 citoyens-journalistes syriens ont également été tués. Pour ne pas oublier, jamais, Reporters sans frontières (RSF) lance une campagne pour la liberté d’information des journalistes en Syrie. Signée de l'agence 84.Paris, cette campagne baptisée "Faces of Memory" est visible en affichage, presse et réseaux sociaux, (et disponible en français, en anglais et en espagnol) et s'appuie sur la technique dite de la persistance rétinienne. En effet, chacun représente une carte d’une ville de Syrie (Damas, Taftanaz et Alep) associée à un journaliste tué ou emprisonné (James Foley et Steven Sotloff tous les deux assassinés, et Mazen Darwich, emprisonné dans les geôles syriennes). En fixant le centre de la ville sur chacun des visuels, puis en clignant ensuite des yeux, les lecteurs pourront voir apparaitre les visages de ces journalistes durant plusieurs secondes. texte de Thierry Wojciak de http://www.cbnews.fr

Douglas B

Instagram